Température de service



Il existe pour chaque vin une température idéale de consommation, à laquelle il donnera le meilleur de lui-même. 
Sachant que le vin se réchauffe rapidement dans un verre, il vaut mieux le servir trop frais que pas assez. 

A chaque vin correspond une température idéale de dégustation. 
Une température trop fraîche anesthésie les papilles, bloque les arômes du vin et durcit les tanins. 
En revanche, une température trop chaude donne une impression de déséquilibre, les vins paraissent trop alcooleux, lourds, sans fraîcheur et pâteux. 
Le savoir boire est l' expression d'un comportement alimentaire éclairé et maîtrisé. 

  - Comment rafraîchir un vin ? 
La manière la plus simple de rafraîchir très rapidement un vin est de le plonger dans un seau à glace rempli d’un mélange d’eau et de glaçons. 
Celui-ci permettra ensuite de le conserver à bonne température tout au long du repas. 

  - "Chambrer" un vin tout d’abord
il faut savoir que "chambrer" un vin ne signifie pas obligatoirement l’amener à la température de la pièce quand on sait que celle-ci, une fois chauffée, peut atteindre plus de 20°C. Cela signifie en fait amener le vin à une température avoisinant les 16/17°C. 
Par ailleurs, c’est une erreur de penser que seule une bouteille ouverte peut être chambrée, car les échanges de température s’effectuent à travers la bouteille. 

• Plus la température est basse, plus les tanins du vin ressortent. C’est la raison pour laquelle il faut chambrer les vins rouges de garde, les vins corsés. Seuls les vins rouges légers peuvent être rafraîchis. 
• Plus la température est élevée, plus le caractère moelleux paraît lourd et l’acidité "mordante". C’est pourquoi on rafraîchit les vins blancs secs et moelleux. Le gaz carbonique a tendance à se dégager plus fortement quand la température s’élève. Le Champagne et les autres vins mousseux sont servis très frais pour que le dégagement gazeux finement perceptible soit agréable 

  - Températures idéales de service 
Il faut savoir qu'en général, les vins blancs secs se dégustent entre 8 à 10°, les effervescents à 6-8°, les Vendanges tardives et sélections de grains nobles à 10-12°, les rouges jeunes de 12 à 14° et les rouges vieux à 16°.