Les travaux de la vigne

L'été
(l'explosion de vie)

Le printemps qui s'achève voit la vigne en pleines floraison.
Ses petites inflorescences en train de devenir des grappes emplissent l'air d'un parfum discret,
léger et délicat, à nul autre pareil.
Ivres de santé, de soleil, peut-être de bonheur, les vignes n'arrêtent pas de pousser.
Il nous faut canaliser un peu cette énergie sans en briser l'élan, c'est le rôle du palissage et parfois de l'éclaircissage, lorsque sa fougue conduit aussi la vigne à des excès de rendement.

Dans la fraîcheur de la cave souterraine, les grands vins s'affinent encore et cachent avec élégance leur force derrière un merveilleux paravent de finesse.
Bientôt, comme leurs petits frères depuis quelques semaines, ils seront à leur tour mis en bouteilles
jusqu'à ce qu'ils restituent leur finesse quelques années plus tard.

Nous sommes au cœur de l'été.
Accablée de chaleur, parfois saisie par la sécheresse, la vigne arrête délibérément sa croissance pour se consacrer à la maturation des raisins : il n'est plus temps de la déranger. Alors, nous aussi pouvons enfin prendre quelques vacances.
Pour un moment, nous oublierons la cave, les cuves, les vignes, les tracteurs, les bureaux...
Mais, en nous levant le matin, où que nous soyons, nous lèverons toujours vers le ciel un regard inquiet en pensant...
là-bas, à Saint-Hippolyte... 


Découvrez les travaux effectués en été